Une fois encore,  Israël commet un nouveau crime contre l’humanité dans la Bande de Gaza sans qu’aucune instance internationale n’y trouve à redire. Rien que durant la journée de jeudi,  sept civils Palestiniens ont péri dans des raids aériens sur Gaza.

Et ce bilan macabre n’est pas prêt de s’arrêter d’aussitôt au regard des raids israéliens qui se multiplient ces dernières heures. Selon les compte-rendus  de plusieurs agences de presse internationales,  les habitants de  Gaza se terrent chez eux et prient chaque minute Dieu pour qu’aucun mal ne leur arrive. Pour l’heure, ils n’ont trouvé du réconfort que dans ces prières au moment où la communauté internationale les abandonne à leur triste sort.

« Les rues de Gaza sont presque vides. Un silence inhabituel emplit la ville, rompu seulement par les sirènes des ambulances qui emmènent les blessés à l’hôpital le plus proche et le fracas des frappes aériennes israéliennes », décrit pour sa part l’AFP  qui rappelle qu’au total, « 15 Palestiniens ont péri, dont deux mineurs et une femme, et au moins 150 autres ont été blessés depuis le début de l’opération déclenchée mercredi après-midi avec l’ assassinat du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari ».

 

 

 

 

Notez cet article