Les inondations de Bab-el Oued avaient fait des milliers de morts / DR

Les risques d’inondations étant nombreux en Algérie, le ministère des ressources en eau prévoit de cartographier toutes les communes algériennes pour se prémunir de ce type de catastrophe naturelle.

« Chaque commune aura sa cartographie précise qui constituera une sorte de feuille de route à caractère préventif”, a expliqué le ministre des Ressources en eau au quotidien Liberté.

En effet, l’Agence nationale des ressources hydriques (Anrh) relevant du département, et l’agence spatiale algérienne (Asal) se lancent ensemble dans l’élaboration d’une cartographie nationale des zones inondables. De telles données permettraient de prévoir autant dans les règles d’urbanisme, que dans les infrastructures, les meilleurs moyens d’éviter l’exposition aux risques d’inondations.

Les dernières intempéries ont prouvé la fragilité du pays face aux catastrophes naturelles. Quelques précipitations avaient déjà paralysé plusieurs régions algériennes : des routes inondées, des habitations et des ponts qui s’écroulaient. Connaître d’avance les zones les plus inondables permettra de renforcer enfin les capacités de résistance de l’Algérie.

Notez cet article