L’un des acteurs majeurs de la bataille d’Alger, Yacef Saâdi, a jeté mercredi un véritable pavé dans la mare. Invité au forum du quotidien arabophone El Wassat, Yacef Saâdi, âgé aujourd’hui de 88 ans, a fait tout simplement savoir que l’Algérie vit en ce moment sous la coupe du « néocolonialisme » !

L’ancien chef de la zone autonome d’Alger est donc désenchanté et a reconnu sans ambages que « l’indépendance de l’Algérie ne s’est réalisée qu’à moitié ». Pis encore, « les Français sont toujours présents en Algérie », a-t-il dénoncé sans fournir davantage d’explications à propos de cette déclaration fracassante. Néanmoins, Yacef Saâdi a estimé que « la France a des indemnités à faire à l’Algérie ». Et pour cause, « tous les biens confisqués aux Algériens pendant sa présence en Algérie doivent être dédommagés », argue-t-il.

Enfin, abordant à nouveau les 50 ans d’Indépendance de l’Algérie, Yacef Sâadi, qui est désormais sénateur au Conseil de la Nation, a estimé qu’il « aurait été mieux si tout ce qu’on a hérité de la guerre de libération nationale soit «dissout» au lendemain de l’indépendance » ! Et là encore, l’ancien moudjahid n’a pas voulu aller jusqu’au fond de sa pensée pour expliciter ses propos. Il s’est uniquement contenté de nous promettre des « révélations » dans le tome IV de son livre « la Bataille d’Alger », nous apprend à ce propos notre confrère El Watan.