Les bras d’honneur adressés par deux politiciens français, dont Gérard longuet, l’ancien ministre de la Défense, ont suscité la colère des partis politiques et de « la famille révolutionnaire » en Algérie.

A ce titre, la Moudjahida, Zohra Drif, moudjahida et l’une des icônes de la Révolution Algérienne, sénatrice et vice-présidente du Conseil de la nation, est sortie de ses gonds pour exprimer dans les colonnes d’El Watan Week-End son exaspération.  «Ce bras d’honneur ne s’adresse pas uniquement aux Algériens, il est aussi destiné aux martyrs morts pour la liberté de ce pays. J’ai toujours affirmé que la France coloniale était ce qu’il y avait de plus hideux», a-t-elle ainsi affirmé.

«Quand un ex-ministre et un député de la République font ce geste, c’est une partie de la France qui s’exprime et qui continue de réagir comme un pays colonialiste, qui a toujours éprouvé un mépris total envers les peuples africains et musulmans», a-t-elle encore souligné.

 La Rédaction