99 % des Algériennes violentées, le sont par un homme de leur entourage

0
113

Plus de 7000 femmes ont subi des violences depuis le début de l’année 2012, et plus de 5000 femmes, des violences physiques, la plupart du temps infligées par des hommes proches des victimes.

« 7422 femmes ont été victimes de violences, du 1 janvier au 31 octobre 2012, dont 5517 ont été victimes de violences physiques. Un bilan qui concerne le milieu urbain à l’échelle nationale », a expliqué la commissaire principale à la direction de la police judiciaire, Kheïra Messaoudène, à l’APS.

Autre fait inquiétant, la menace qui plane au-dessus de ces femmes n’est jamais loin, et même elle émanerait du foyer des victimes. En effet 99 % des 7.631 auteurs de ces violences, sont des conjoints, des amants ou fiancés, des frères, des ascendants et des pères et même des fils envers leurs mères. Ils font partie des premiers agresseurs en Algérie. Dans 523 cas, il s’agit de fils violents avec leur mère. Les frères, seraient également des agresseurs envers leurs sœurs dans 401 des cas.

Mais le rapport recensant les dépôts de plainte,  met en évidence le nombre important de agressions au sein des couples mariés. Il est souligné que les femmes mariées sont les plus soumises aux violences physiques, elles représentent 4116 victimes, sur le nombre total de plaintes déposées. Les époux sont donc les premiers agresseurs des Algériennes, avec 1786 cas.