Algérie : des chômeurs et des policiers pour protéger les écoles de la délinquance

0
116

Le nouveau ministre de l’Education Nationale est soucieux de la sécurité des établissements scolaires. Abdellatif Baba-Ahmed va proposer au gouvernement des formules pour tenter de sécuriser les établissements scolaires, notamment ceux situés dans les zones sensibles.

Dans une déclaration accordée au quotidien arabophone El-Khabar, le ministre de l’Education nationale a indiqué que son département demandera au gouvernement d’affecter des policiers devant les collèges et lycées sensibles. Tous les établissements ne seront pas forcément surveillés. Mais le ministre a précisé que l’Etat va s’occuper au moins des établissements sensibles. Il s’agit surtout de veiller sur les CEM et lycées qui connaissent régulièrement des problèmes de sécurité.

Les choses sont plus compliquées pour les 18000 écoles primaires. Ces établissements sont gérés par les communes qui ne disposent pas, en majorité, de moyens financiers et humains suffisants. Le ministre va proposer, à cet effet, l’affectation de jeunes chômeurs, payés par les collectivités locales, pour la surveillance de ces établissements. Chose qui n’est pas évidente, surtout que la majorité des collectivités locales n’ont pas suffisamment de moyens pour cela. Dans ce cas, le ministère de l’Education nationale proposera une alternative : affecter une partie du personnel municipal employé dans le cadre du filet social dans le but de surveiller les écoles primaires.

Quoiqu’il en soit, la sécurité des établissements scolaires est devenue, ces derniers temps, un vrai problème auquel les autorités doivent trouver une solution.

E. W