Est-ce le début d’une régulation ? Le gouvernement serait sur le point de se pencher sur le délicat dossier des associations religieuses. Un sujet resté tabou jusque-là à tous les niveaux du pouvoir, laissant ainsi des milliers d’associations activer dans une arène ouverte à tous les dérapages.

Selon le quotidien arabophone El-Khabar, le gouvernement tiendra incessamment une réunion consacrée à l’étude d’un nouveau texte de loi qui sera exclusivement consacrée aux associations religieuses. Il s’agit, selon cette source, de délimiter le champ d’action de ces associations. Ces dernières ne seront plus autorisées à prêcher dans les mosquées ou à discourir dans les lieux du Culte.

Les associations religieuses seront également interdites de collecter des fonds sans en mentionner l’origine. Pis, les autorités vont interdire le financement étranger des associations religieuses. Cette disposition existe, certes, dans l’actuelle Loi sur les associations. Mais elle n’a jamais été appliquée.

A préciser que cette nouvelle loi, dérivée de la loi organique sur les Associations, ne concernent pas les groupes activant dans le cadre des autres religions monothéistes. Les associations chrétiennes et juives sont régies par une autre loi. Appelée loi régissant les cultes non musulmans, cette disposition a été promulguée en 2006. Elle n’a jamais été réellement appliquée, même si la Constitution garantit une totale liberté du Culte.

E. W.

Notez cet article