Josette Audin, la veuve du mathématicien Maurice Audin disparu à Alger après avoir été arrêté par des militaires français en 1957, a obtenu un geste de la part de la France. François Hollande lui a promis de lui fournir tous les documents concernant l’affaire de son défunt mari.

Le 6 août dernier, Josette Audin avait adressé un courrier au Président de la République française dans lequel elle demandait que “les historiens puissent avoir accès à toutes les archives de toutes les personnalités civiles et militaires françaises en charge du maintien de l’ordre en Algérie”, afin de faire la lumière sur la disparition de son mari.

Sa requête aurait été entendue, puisque la veuve de Maurice Audin aura accès à toutes ces archives.  Josette Audin a expliqué à l’AFP qu’elle a reçu un courrier de la part de François Hollande expliquant qu’il a “demandé à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, de vous recevoir afin de vous remettre en mains propres l’ensemble des archives et documents en sa possession relatifs à la disparition de votre mari”. Toutefois, malgré cette missive, Josette Audin reste dans la réserve pour le moment, “nous allons voir, ce n’est pas terminé, j’attends. Le ministère ne m’a pas encore contacté”, a-t-elle précisé.

Dans le même courrier, François Hollande a indiqué que la France “doit faire face à ses responsabilités et au devoir de vérité qui lui incombe envers vous et votre famille d’abord, mais également envers l’ensemble des citoyens.” En effet Josette Audin avait demandé à l’Etat Français “des excuses pour des actes qui ne sont pas excusables, mais au moins une condamnation ferme de la torture et des exécutions sommaires commises par la France pendant la guerre d’Algérie.” Le président français se rendra d’ailleurs sur la place Audin pour rendre hommage au mathématicien disparu lors de sa visite officielle à Alger.