La France promet un traitement égal entre anciens combattants algériens et français

0
267

Ils sont actuellement des milliers d’anciens combattants de l’armée française en Algérie à réclamer un statut auprès de la France. Selon Kader Arif, le ministre français délégué aux Anciens combattants, des milliers de candidats à la carte d’ancien combattant mériteraient une reconnaissance de la France.

Ce sont des anciens soldats qui ont fait la guerre d’Indochine et même la guerre d’indépendance en Algérie, aux côtés de la France. Aujourd’hui, ils seraient 60 000 en Algérie à pouvoir prétendre au statut d’ancien combattant de l’armée française, dont 50 000 anciens militaires, et 10 000 veuves d’anciens combattants.

Le ministre français délégué aux anciens combattants, a estimé que ces Algériens qui ont servi la France méritent eux aussi un statut et une pension pour leur service militaire. «Il faut traiter ces dossiers comme les autres. Il n’y a pas de différence entre les soldats français et les autres», a-t-il précisé à l’AFP. Et d’ajouter : «Nous avons traité 6000 demandes cette année», a-t-il indiqué, et en tout «les 30 000 (demandes) depuis 2009», sans préciser là ou les guerres dans lesquels ces soldats avaient combattu.

Le fait de bénéficier de ce statut d’anciens combattants de la France permet de percevoir une retraite avec effet rétroactif, d’environ 68 000 dinars annuels.

La rédaction avec AFP