L’Algérie a été sévèrement épinglée par le rapport mondial sur la corruption dressé par Transparency International. Cette année encore, l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) de cette ONG vient rappeler l’immense retard de l’Algérie en matière de lutte contre la corruption.

Avec une note de 34 sur 100, l’Algérie se situe  au 105 ème rang mondial sur 176 pays. L’Algérie partage cette place avec d’autres pays qui souffrent énormément de la corruption à l’image du Mali ou Gambie. Mais l’Algérie, comme ces pays, n’est pas uniquement victime, elle est aussi, et surtout, coupable de fermer les yeux sur une pratique immorale qui est devenue, en l’espace de quelques années, un véritable sport national. Dans ce contexte, Transparency International n’a pas hésité  à classer l’Algérie parmi les pays les plus corrompus au monde.