Le projet de loi sur l’audiovisuel très attendu en Algérie, sera « probablement » débattu et adopté définitivement par les députés de l’APN « dès le deuxième semestre de l’année 2013 », d’après le ministre de la communication, Mohamed Said.

La loi sur l’information adoptée le 14 décembre 2011 par l’APN, prévoyait la refonte du paysage audiovisuel, mais depuis cette réforme traîne en longueur. Elle devrait bientôt arriver, d’après le ministre de la communication, « C’est un début pour une ouverture concrète » dans le secteur de l’audiovisuel, a-t-il précisé. La « La loi organique sur l’information a prévu l’adoption d’une loi sur l’audiovisuel afin de mettre en place une autorité de régulation de l’audiovisuel’, a encore expliqué M. Mohamed Said.

Rien de sûr donc pour cette ouverture de l’audiovisuel tant annoncée mais jamais encore appliquée. En septembre, l’ancien ministre de la communication, Nacer Mehal, avait annoncé son application pour 2012, désormais, elle est renvoyée à 2013, et encore sans aucune certitude. Les nouvelles chaînes de télévision telles que Echourouk TV, El Djazaïria ou Ennahar TV, qui émettent depuis l’étranger devront se contenter d’être tolérées plutôt qu’agrémentées, pour un bon moment, puisque tous les semestres elle est un peu plus repoussée.

AB/ APS