L’ancien Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin, continue de militer pour l’approfondissement des relations franco-algériennes. Mais pour ce faire, Raffarin n’omet pas de rappeler que le peuple algérien “doit  être respecté, comme les Français aimeraient être respectés”, a-t-il prévenu mardi.  “Il faut reconstruire avec ce peuple frère, avec lequel nous avons collectionné les incompréhensions, une stratégie d’avenir”, a-t-il encore déclaré, mardi, sur les ondes de la radio française Europe 1.

Jean-Pierre Raffarin qui accompagnera, mercredi et jeudi, François Hollande dans son voyage en Algérie a également insisté  : “Bien sûr qu’il faut avoir une lucidité historique mais il faut regarder l’avenir”.”Nous avons besoin à notre sud d’un pays développé”, a-t-il souligné en dernier lieu. Pour rappel, Jean-Pierre Raffarin a été nommé chargé de mission sur les relations économiques franco-algériennes en août dernier par le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Il avait déjà occupé cette fonction sous le mandat de Nicolas Sarkozy qui lui a confié également la “délicate” mission de consolider la coopération économique en Algérie.