Une usine Renault sera implantée d'ici la fin d'année à Oran

C’est officiel. Après avoir négocié pendant trois années avec les autorités algériennes sur les conditions de son implantation, le constructeur français d’automobile, Renault, est arrivé à la conclusion d’un accord définitif. Cet accord sera signé demain à Alger  par Chérif Rahmani, le ministre de l’Industrie et Jean-Christophe Kugler, directeur régional de Renault, en marge de la visite du président François Hollande en Algérie.

C’est le porte-parole du constructeur français qui confirme mardi cette information, rapportent de nombreuses agences de presse internationales.  « Renault signera demain l’accord pour l’implantation en Algérie d’une usine de construction automobile », a  déclaré ainsi ce porte-parole.  De son côté, le quotidien français Le Figaro a révélé sur son site internet que l’Etat algérien détiendra effectivement 51% et le constructeur automobile français 49%.  En 2014, cette usine aura une capacité de production annuelle initiale de 25.000 véhicules, qui pourra ensuite être portée à 75.000 unités, précise encore le quotidien français d’après lequel la usine de Renault en Algérie fabriquera des Renault Symbol, modèle dérivé de la Logan de deuxième génération.

Notez cet article