Le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, a assuré lundi soir sur France 3 que l’Algérie ne mettra pas sur la table l’exigence d’une repentance lors de la visite du président français François Hollande en Algérie.  » Vous allez voir que le Président français sera très bien accueilli et aura en face de lui un peuple chaleureux, hospitalier et un président sage et clairvoyant », a affirmé ainsi Abdelmalek Sellal qui n’a pas manqué de souligner que l’Algérie désire se tourner désormais « vers le futur ».

« Nous ne pouvons pas oublier notre passé mais nous nous inscrivons dans une nouvelle phase historique car nous voulons construire l’avenir entre les deux pays qui partagent beaucoup de choses », a fait savoir encore Sellal selon lequel nous ne devons pas rester « prisonniers des concepts éculés ou des idées qui nous font régresser ».  Enfin, l’objectif escompté à travers la visite de François Hollande en Algérie est « d’aboutir à un pacte  d’amitié et de coopération qui va construire l’avenir », explique le Premier Ministre Algérien.

 

Notez cet article