Quand on est Algérien, la recherche du logement vire presque toujours au cauchemar. Avoir son chez-soi est un rêve que caresse des millions d’Algériens. Un rêve pour lequel on est prêt à tout donner, tout sacrifier. Et si ce rêve ne se réalise pas, la vie est condamnée à demeurer un enfer. Un grand malheur qui terrasse encore un grand nombre de familles algériennes dont la quête de logements est devenue presque impossible.

Depuis plusieurs années, la crise du logement est devenue une véritable réalité sociale à laquelle les Algériens ont fini par s’habituer.  L’Algérien est éternellement en quête de logement. S’abriter sous un toit, telle est mission qu’il s’assigne depuis sa tendre enfance. Un appartement aussi minuscule qu’il soit peut faire de lui un homme heureux. Le bonheur, à ses yeux, serait de pouvoir dormir et vivre dans une maison normalement constituée. Rien que cela ! Le logement, on l’aura compris, en Algérie, ce mot résumé à lui, toutes les émotions les plus profondes : de l’inquiétude jusqu’à la liesse. Comment faire donc pour obtenir un logement ? Qu’est-ce qui explique encore que l’Algérie subisse encore une crise de logement ?

Malversation dans les opérations de distribution de logements sociaux, cherté du foncier, pénurie des matériaux de construction, un secteur des travaux publics miné par la corruption et l’anarchie, etc., les raisons évoquées pour expliquer  cette sempiternelle crise sont multiples. Toutefois, du côté de l’Etat, on ne cesse de promettre qu’on a tout fait pour régler ses problèmes. Et en attendant, des millions d’Algériens espèrent toujours vivre cette étape la plus marquante dans l’accès à l’autonomie, à savoir posséder enfin un logement…