Oussama Rhamini, un enfant algérien âgé de dix ans atteint d’une maladie grave et mortelle, peut entrevoir l’espoir d’une guérison grâce à la mobilisation nationale qui a eu lieu en Belgique.

Des donateurs belges ne sont pas restés insensibles face à la tragédie que vivait cet enfant en danger de mort. Ils ont donc décidé de lui porter secours en mettant la main à la poche.  Ainsi, « 180 000 € ont été trouvés pour sauver la vie du garçon de dix ans. Tout ça grâce à l’aide du gérant de l’hôtel Mozart à Bruxelles, qui les héberge », nous apprend à ce sujet le site internet de la télévision belge RTBF.

Selon cette dernière,  « Oussama et sa famille ont tout essayé en Algérie mais suite à plusieurs erreurs médicales, il était impossible de guérir l’enfant.  Cependant à l’hôpital Saint-Luc, cela semble encore possible de rattraper le tir », explique la RTBF d’après laquelle c’est le gérant de l’hôtel Mozart à Bruxelles, Ahmed Ben Abderrahmane, qui s’est démené, pendant trois mois, pour récolter 180 000 euros. Fort heureusement, le pari a été gagné.

« Merci à tous les Belges, à tous les étrangers, et à tous ceux qui ont mis leurs mains dans les poches. Je remercie aussi l’hôpital Saint-Luc qui a fait cadeau de 100 000 euros. La grande sensation pour moi, c’était le 31 décembre », a indiqué à la RTBF le philanthrope qui a défendu avec toutes ses forces la cause de cet enfant algérien qui pourrait désormais être soigné. De son côté, le père d’Oussama n’a pas hésité, lui aussi, à exprimer sa gratitude et sa reconnaissance.  « Je me sens vraiment bien ici, comme chez moi. Je remercie tous ceux qui nous ont aidés. C’est inimaginable tout ce que les gens ont fait pour nous. J’espère que l’on pourra bientôt opérer Oussama pour que l’on rentre vite chez nous dans notre famille », a-t-il confié ainsi à la télévision belge.