La grève des bureaux de poste qui a paralysé l’ensemble de l’Algérie a pris fin et les agents de la poste ont assuré que les services d’Algérie Poste reprenaient leur rythme normal pour satisfaire les demandes des usagers. 

Le conflit social au sein de la poste vient de prendre fin ce dimanche et les bureaux de poste devaient tous être fonctionnels pour accueillir à nouveau les usagers d’Algérie Poste. A Alger tous les guichets de la Grande Poste étaient ouverts et assuraient l’ensemble des opérations postales et financières. Les agents de la poste ont expliqué à l’APS, que dès aujourd’hui le travail reprenait son rythme normal et continuera comme d’habitude jusqu’à 19h. Pour rattraper le retard entraîné lors de la grève, et soulager les usagers, Mohand-Laïd Mahloul, Directeur Général d’Algérie Poste a promis dans une interview accordée au média en ligne TSA « Le personnel travaillera, même tard dans la nuit, pour prendre en charge toutes les demandes des usagers »

Dès ce matin le Centre des chèques postaux, situé à côté de la Grande-Poste, de nombreuses personnes ont afflué aux guichets pour accéder à ces services qui leur ont fait défaut depuis le 2 janvier, date du début de la grève. Même constat dans l’Est et dans l’Ouest du pays où les files d’attente étaient très longues devant l’ensemble des bureaux de poste qui reprenaient leur service dès aujourd’hui.

Le directeur général d’Algérie Poste a minimisé l’impact du mouvement de contestation expliquant que « La grève n’a pas concerné tout le réseau d’Algérie Poste. Une partie du réseau seulement était en arrêt de travail, particulièrement à Alger où environ 20 % des bureaux étaient concernés. » Toutefois il rappelle que le grève qui a gelé les activités d’Algérie Poste aurait engendré des « pertes qui ont atteint parfois jusqu’à 2 milliards de centimes par jour. »

Notez cet article