Après des années d’attente, les boulangers menacent de monter au créneau. Ils donnent un ultimatum au ministère du commerce avant de commencer une grève dès jeudi prochain si leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils réclament une augmentation du prix de la baguette ou la baisse de son poids.

Après des années de bras de fer, les boulangers menacent de priver les Algériens de pain dès jeudi. La raison ? Avec le prix actuel, ils ne gagnent pas assez. «Travailler à perte et sous la pression ne nous arrange pas. La baguette de pain nous revient à douze dinars alors que nous la cédons à huit dinars cinquante, ce n’est pas juste», disent les boulangers, cités par plusieurs médias.

Selon l’association des boulangers de la wilaya d’Oran, la situation ne peut plus durer. «Nos revendications sont toujours les mêmes, si les autorités sont incapables d’augmenter le prix du pain, nous leur proposons de réduire le poids de la baguette de pain à 200 grammes au lieu de 250 et de réduire de 50% le taux des cotisations que nous versons à la caisse de sécurité sociale pour nos employés», écrit cette association dans un communiqué rendu public.

Le prix actuel de la baguette est normalement de 8,5 dinars. Mais dans les grandes villes, comme Alger, la baguette est cédée souvent à 10 DA. Puis, la majorité des salariés des boulangeries ne sont pas déclarés. Résultat des courses, ce sont les citoyens qui paient.

E. W.