Sofiane Feghouli est dans la tourmente, que doit-il privilégier, son club de Valence ou les Verts ? C’est le choix cornélien que doit faire le joueur algérien au sujet de sa présence au sujet du stage d’entraînement pour la CAN 2013 qui aura lieu à la fin de la semaine. 

Encore engagé auprès de son club le milieu de terrain de Valence a demandé à être dispensé du début du stage d’entraînement prévu à Rustenburg à partir du 3 janvier. « Aujourd’hui, je me retrouve devant un vrai dilemme du fait que je n’ai pas encore prolongé mon contrat avec mon club. D’une part, si je rejoins la sélection le 2 janvier sans avoir prolongé avec Valence, je risque d’arriver en Afrique du Sud psychologiquement diminué en laissant mon avenir en club en suspens », a précisé le footballeur dans un communiqué de presse. Ajoutant, « Si je dois régler ma situation avec mon club, je serai dans l’obligation de rester quelques jours supplémentaires à Valence, ce qui me fera perdre le début du stage de l’équipe nationale en Afrique du Sud », poursuit-il.

Le joueur attend le feu vert du sélectionneur et du président de la fédération algérienne de football avant de prendre sa décision. Il doit savoir avant tout si son absence aura une influence sur l’équipe et la compétition. Durant le stage d’avant CAN, l’Algérie devra disputer deux rencontres amicales dont u ne contre la sélection sud-africaine, le 12 janvier à Soweto stadium.

« Mon souhait est de rejoindre l’équipe nationale avec quelques jours de retard, en possession de tous mes moyens physiques et psychologiques afin de donner tout pour mon pays comme je l’ai fait à chaque fois qu’on a eu besoin de moi […] J’attends avec impatience cette CAN, et pour laquelle je suis prêt à tout donner avec mes frères de l’équipe nationale, pour permettre à l’Algérie de faire partie des meilleures sélections d’Afrique et de rendre heureux le peuple algérien », a promis le joueur.

La rédaction avec APS

Notez cet article