Les ressources en hydrocarbures algériennes se sont révélées encore plus riches cette année. Pas de moins de 31 nouveaux gisements ont été découverts sur le sol algérien en 2012 a annoncé ce mercredi le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi.

Ces nouveaux gisements concernent à la fois des ressources en gaz et en pétrole. Le nombre de découvertes est important et est en hausse par rapport à 2011, année durant laquelle 20 gisements d’hydrocarbures  avaient été découverts, contre 31 en 2012. Ces découvertes avaient alors totalisé un apport en réserves prouvées de 157 millions tonnes équivalent pétrole (TEP).

Concernant les 31 découvertes de l’année dernière, Youcef Yousfi a indiqué qu’il s’agit d’ « un nombre conséquent, mais qui n’est pas à même de compenser les niveaux actuels de production d’hydrocarbures », lors d’une rencontre organisée par le journal gouvernemental Echaâb. Il a également appelé à la poursuite de l’effort d’exploration pour augmenter les capacités de production et tenter de compenser une partie de ce qui a été produit.

Toutefois ces découvertes restent importantes pour le maintien du rythme actuel de production algérienne, puisque parmi les gisements actuels de pétrole et de gaz, « certains » sont en déclin en Algérie, avait déclaré en décembre le PDG de Sonatrach,  Abdelhamid Zerguine.

Notez cet article