Munis de lance-roquettes antichars, une cinquantaine de terroristes ont attaqué mercredi soir  une caserne militaire située à Khenchela, à 470 Km à l’est de la capitale, Alger. Le groupe terroriste avait tenté de pénétrer à l’intérieur de la Caserne pour assassiner le plus grand nombre de soldats. Et pour ce faire, les terroristes, armés de RPG, ont enlevé de deux civils, dont le chauffeur d’un camion qui ravitaillait la caserne en produits alimentaires. Selon le quotidien arabophone El Khabar, le camion a été rempli d’armes lourdes par les assaillants et a été utilisé pour forcer l’accès à la caserne. Pendant ce temps-là, un second groupe terroriste échangeait des tirs intensifs avec les militaires.

Les accrochages ont duré pas moins de trois heures. Trois heures durant lesquels les militaires avaient réussi à repousser les assaillants qui n’ont pas pu exécuter leur plan machiavélique. En effet, les terroristes n’ont pas pu forcé l’accès à la caserne et des avions militaires ainsi que des hélicoptères ont été dépêchés plus tard par les forces militaires pour bombarder les terroristes qui ont rebroussé chemin sous les frappes et raids intensifs de l’aviation. Selon El Khabar, deux terroristes ont été tués et six militaires blessés. Mais pour l’heure, il demeure impossible de vérifier l’authenticité de ce bilan au regard de la violence des accrochages qui ont opposé les terroristes aux forces militaires stationnées dans la caserne. Soulignons enfin que dés les premières heures de la matinée de jeudi, une opération de ratissage a été lancée  pour rechercher le reste du groupe terroriste qui serait composé, selon plusieurs sources locales, de plusieurs éléments étrangers dont des ressortissants libyens et tunisiens.