La situation se complique dans la commune de Barbache, dans la wilaya de Béjaïa. Après avoir bloqué l’installation de l’APC depuis les élections de novembre dernier, les citoyens de cette commune, qui refusent de reconnaître l’alliance qui préside aux destinées de leur municipalité, ont décidé de tenir un rassemblement permanent  dimanche prochain, devant le siège de la wilaya.

Dans un communiqué transmis aux médias, le collectif des citoyens de cette commune montagneuse demande le départ pur et simple du Wali. La raison est que le responsable de l’administration ne veut toujours pas dissoudre l’Assemblée actuelle issue d’une alliance entre le RCD, le FFS et le FLN. Les citoyens demandent l’installation de l’élu du PST comme président de l’APC. Sadek Akrour, le maire sortant, est en effet arrivé en première place lors des élections locales. Il a obtenu 38% des suffrages. Mais contrairement à la loi qui donne automatiquement la présidence de l’APC à la liste qui obtient plus de 35% des suffrages, c’est une autre alliance, minoritaire, qui préside l’APC. Mais à cause notamment de la forte mobilisation de la population –y compris des militants et sympathisant des partis qui composent la coalition- l’Assemblée n’est toujours pas installée. Les différentes tentatives de conciliation n’ont pas abouti.

Certains responsables de partis ont même proposé de refaire les élections. En vain. Quant à la population locale, elle demande une seule chose : que la volonté populaire soit respectée.

Essaïd Wakli