L’Algérie manque chaque année de 120.000 logements

0
144

La capacité de construction des logements en Algérie est très limitée.  A cause des déficiences des entreprises algériennes  publiques et privées, l’Algérie souffre chaque année d’un déficit de l’ordre de 120.000 logements par an, a révélé dimanche le ministre de l’ Habitat et de l’urbanisme Abdelamadjid Tebboune.  Lors de la cérémonie de signature des accords, en présence du ministre portugais de l’Economie et de l’emploi, Alvaro Santos Perreira, en visite en Algérie dans le cadre de la 3ème réunion du comité conjoint de la coopération économique bilatérale, Abdelamadjid Tebboune a expliqué que les entreprises locales ne produisent que 80.000 unités sur un besoin annuel de 200.000. Dans ce contexte, l’Algérie est obligée de faire appel à des entreprises étrangères pour faire accélérer la cadence sur les chantiers.

D’ailleurs, depuis le dernier trimestre 2012, onze sociétés mixtes activant dans la construction ont été créées dont quatre algéro-portugaises, cinq algéro-espagnoles et deux sociétés algéro-italiennes pour contribuer à la réalisation d’un programme de 1,2 million de logements avant fin 2014. Il est à signaler que les sociétés mixtes algéro- portugaises spécialisées dans le domaine du bâtiment ont été créées dimanche à Alger et seront chargées de réaliser 75.000 logements dans les wilayas de Annaba et Constantine (Est), Blida (Centre) et Oran (Ouest).

« Ces sociétés ont un plan de charge minimal pour la réalisation de 75.000 logements, un chiffre qui pourrait être augmenté dans le temps avec la mise en place de moyens supplémentaires par les partenaires portugais », a relevé en dernier lieu le ministre de l’ Habitat et de l’urbanisme, Abdelamadjid Tebboune.

La Rédaction avec Agences