Une délégation algérienne pourra se rendre en Irak afin de faire un point sur la situation des huit Algériens condamnés à mort et détenus dans une prison irakienne depuis l’an dernier.

L’Algérie a reçu un engagement officiel des autorités irakiennes à recevoir une délégation consulaire algérienne pour s’enquérir de la situation des ressortissants algériens détenus en Irak, d’après le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli. L’Irak s’est également engagée à laisser les familles des détenus leur rendre visite.

Advertisement

Huit ressortissants algériens sont détenus en Irak depuis 2012, où ils ont été condamnés à la peine de mort pour activités terroristes. L’un d’entre eux a été exécuté en octobre 2012, malgré plusieurs demandes de moratoires de la communauté internationale.

La délégation consulaire attend désormais l’accord officielle des autorités irakiennes pour définir la date de sa visite, a précisé Belkacem Sahli, soulignant que l’Algérie « attend cet accord pour que l’affaire soit réglée définitivement ». Lors de sa visite, la délégation algérienne se penchera sur la question du droit de visite consulaire et de l’obtention rapide des détails sur le déroulement des procédures judiciaires, afin de s’assurer des normes applicables censées garantir le droit de nos ressortissants à une défense équitable. Des demandes qu’Alger avait réitéré à de nombreuses reprises.

C’est la première fois que l’Irak tend une main à l’Algérie dans cette affaire. L’ambassadeur d’Irak à Alger avait même été convoqué, en octobre 2012, au ministère des Affaires étrangères (MAE) pour remédier à la situation. Le MAE a interpellé l’ambassadeur lors de cette visite le manque de coopération des autorités irakiennes concernées sur la question des ressortissants algériens détenus en Irak.

La rédaction avec APS