Le futur chef du Commandement militaire américain pour l’Afrique (AFRICOM), le général David Rodriguez, accorde une importance vitale au partenariat des Etats-Unis avec l’Algérie sur les questions sécuritaires dans le Sahel. Jeudi, lors de son audition devant la commission des Forces armées du Sénat américain, une audition préalable à la confirmation de sa nomination proposée par le président Barack Obama pour remplacer le général Carter Ham,  le général David Rodriguez a estimé que « la connaissance dont dispose l’Algérie quant à la situation sur le terrain dans le nord du Mali est inestimable pour les Etats-Unis ».

« L’Armée algérienne est la plus capable de celles de tous les pays d’Afrique du Nord », a encore reconnu le général américain lorsqu’il a été interrogé par des sénateurs américains sur le rôle de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme. « En tant que tel, je considère l’Algérie comme un leader régional, capable de coordonner les efforts des pays du Sahel pour faire face aux menaces à la sécurité transnationale », a-t-il encore affirmé.   A la question de savoir quelle était son évaluation de la menace posée par l’AQMI, il a répondu que si cette organisation avait, certes, déclaré sa volonté d’attaquer les intérêts des Etats-Unis et de l’Occident en général, sa capacité à mener des attaques terroristes à grande échelle est « limitée ». Ceci s’explique « par la rareté des cibles américaines et occidentales en Afrique du Nord et par le succès des efforts de lutte contre le terrorisme menés par les services de sécurité algériens », a-t-il analysé.

Enfin, David Rodriguez a fait savoir que « l’AQMI ne devrait pas constituer, à court terme, une menace pour les intérêts américains et occidentaux en dehors de sa zone d’opération immédiate en Algérie et au nord du Mali, mais il pourrait le devenir dans le futur ». Le général américain considère, néanmoins, que les prises d’otages demeurent la « plus grande menace » pour les Occidentaux en Afrique du Nord. Le futur chef du Commandement militaire américain pour l’Afrique (AFRICOM), David Rodriguez est revenu, par ailleurs, sur  l’attaque terroriste contre le site pétrolier de Tiguentourine en janvier dernier. A ce propos, il a reconnu le succès de la riposte algérienne en soutenant en termes clairs que « les forces de sécurité algériennes ont réussi à vaincre les terroristes qui détenaient des otages à l’installation gazière d’In Amenas ».

Notez cet article