Le gouvernement veut juguler la crise du pain. Pour faire face au chantage permanent des boulangers, le ministère du Commerce a trouvé une astuce : relancer les boulangeries industrielles. Selon Mustapha Benbada, invité hier par le journal El-Khabar, a annoncé la réactivation de la boulangerie industrielle de Boudouaou.

Cette entreprise, fruit d’une collaboration entre le groupe public Eriad et l’entreprise privée Amor Benamor. La boulangerie, qui sera lancée vers septembre ou octobre, va produire une moyenne de 200 000 baguettes par jour, annonce le ministre. En plus, cette unité va produire également du couscous et des pates alimentaires.

Une autre boulangerie sera incessamment installée à Bordj-Bouarréridj. Elle sera gérée par Issad Rabrab. Le groupe Cevital va profiter de cette installation pour approvisionner son supermarché Numédis, installé à Bouira. A préciser que les boulangers ont menacé à plusieurs reprises de faire grève. Ils exigent notamment la hausse du prix de la baguette, fixé par l’Etat à 7,50 dinars actuellement. Plus de 3000 boulangeries ont déjà fermé à cause de difficultés financières.

E. W.

Notez cet article