Le Canada, ou plus précisément le Québec, est devenu la destination coup de cœur de nombreux immigrés algériens. Travail, meilleure qualité de vie, éducation, climat social plus apaisé… Ce sont tous ces avantages qui ont  poussé et poussent encore aujourd’hui de nombreux Algériens à quitter leur terre natale pour adopter le Canada.

Depuis 2001, le Québec est devenu l’une des terres d’accueil privilégiée des Algériens. La décennie noire a poussé beaucoup de citoyens algériens à prendre un vol pour cette nouvelle terre d’asile, lieu de tous les possibles. Cette région francophone, leur a offert de grandes facilités d’adaptation et d’intégration. La langue n’était pas une barrière, l’accueil particulier des Canadiens leur a offert un accès plus rapide à leur culture. Les milliers d’Algériens, de parfaits néo-canadiens, ont su très rapidement refaire leur petit monde dans ce pays d’Amérique du Nord. Un peu de Canada, un peu d’Algérie et la magie a pris pour ces migrants d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont même recréé leur communauté, leur vie algérienne tout en assimilant la culture québécoise  C’est ainsi qu’ont émergé des quartiers algériens comme « Le Petit Maghreb » de Montréal, l’un des rares quartiers maghrébins d’Amérique du Nord.

Se reconstruire une vie sociale, mais aussi professionnelle. Les Algériens du Canada ont dû se réadapter à un milieu qui offrait certes de meilleures possibilités, mais également ses difficultés. Nombreux sont les étudiants algériens qui ont choisi de parfaire leur parcours au Québec. Dans des universités québécoises réputées pour la qualité de leur formation, mais qui finalement n’ont pu faire valoir leur diplôme, et n’ont pas trouvé un emploi dans leur spécialité. Recommencer sa vie, dans un autre pays n’a pas été facile pour tous, le déracinement plus violent pour certains que d’autres…

Qui sont ces Algériens du Canada ? Comment vivent-ils ? Quelle place a l’Algérie dans leur vie, et envisagent-ils de revenir sur leur terre natale ? Rencontre avec ces Algériens du Québec …