L’augmentation du coût du hadj « est inévitable » pour les Algériens a expliqué ce mardi, le directeur général de l’Office national du hadj et de la omra (ONHO), Cheikh Berbara.

Le responsable de l’ONHO a reconnu que les hadjis devront payer plus cher leur pèlerinage lors de la prochaine saison. «La révision à la hausse du prix du Hadj est inévitable», a-t-il déclaré. Si l’on sait d’ores et déjà que les prix augmenteront, le seuil de l’augmentation n’a en revanche pas encore été fixé. Il est actuellement à l’étude, d’après Cheikh Berbara, qui a indiqué que ce coût « sera fixé en fonction des frais d’hébergement des hadjis ».

Au sujet de l’hébergement, le directeur de l’ONHO a toutefois tenu à rassurer les hadjis de la saison 2013. Cette année, les Algériens bénéficieront d’une bonne prise en charge. Cheikh Berbara a indiqué qu’une délégation se rendra aux Lieux Saints de l’Islam pour assurer l’hébergement des 20 000 hadjis algériens lors de la saison du Hadj 2013. « La superficie consacrée à chaque hadji a été fixée cette année à 4 m2 contre 3,5 m2 l’année dernière ». La délégation s’engagera à « assurer un lit pour chaque hadji ».

Par ailleurs, Cheikh Berbara a remis les pendules à l’heure, en indiquant que cinq agences de voyage et de tourisme ont été exclues de l’organisation de la saison du hadj 2013 pour « non respect du contrat passé avec les hadjis » lors de la précédente saison. Plus pèlerins s’étaient retrouvés lésés par des agences de voyages qui n’avaient pas assuré le service promis.

La rédaction avec APS