Trente milliards de centimes pour étudier dans le bruit d’un interminable chantier dont les travaux durent depuis 4 ans. C’est la situation dans laquelle vivent les élèves et enseignants du lycée Lotfi de la ville d’Oran.

Selon un communiqué du Conseil des Lycées d’Algérie qui dénonce la situation dans cet établissement prestigieux de la capitale de l’Ouest, les travaux de réhabilitation durent depuis plus de 4 ans. Pourtant, explique le syndicat, une somme astronomique de 300 millions de dinars a été allouée à cet effet. « Chaque jour, des élèves, des professeurs et des travailleurs sont étouffés par la poussière ou sont sujet à des crises d’asthme. Un montant de 300 millions de dinars a été alloué pour la réhabilitation de ce lycée. Mais vu les entreprises qui ont été choisies, la vitesse à laquelle vont les travaux, les moyens utilisés pour cette entreprise ce n’est pas pour aujourd’hui la fin », dénonce le Conseil des Lycées d’Algérie.

Plus que la durée des travaux –deux ans de plus que les prévisions- le CLA met en doute la qualité des travaux et du matériel utilisé. « Le pire c’est la qualité du matériel qui est réhabilité, celui ci est loin des 300 millions de dinars injectés, l’organisme utilise un matériel de camelote et bientôt on dira que l’enveloppe allouée est insuffisante. En plus, les élèves courent un danger  permanent  car les entreprises utilisent un personnel non qualifié et des moyens humains insignifiants qui laissent les travaux durer dans le temps », accuse encore le CLA.

Le syndicat met en cause également le manque de personnel dans cet établissement qui fut le fleuron de l’Education algérienne dans l’Oranie.

Essaïd Wakli