Pas moins de 1.800 lingots d’or appartenant au clan Ben Ali ont été illégalement exfiltrés de Tunisie en passant par quatre aéroports français pour atteindre leur bon port Dubaï ou Istanbul?.

Ce transfert illégal sous les regards impuissants des douaniers français après, bien entendu, ceux de leurs homologues tunisiens a duré plus d’un an et demi, soit depuis la chute du régime Ben Ali en janvier 2011 pour se terminer en avril 2012.

Ces révélations ont été livrées ce lundi par le quotidien français “Nice Matin”. Les 1.800 lingots d’or, soit près de 72 millions d’euros appartenant au président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali n’ont à aucun moment attiré l’attention de tous les contrôles par lesquels ils ont transité pendant toute la durée de ce transfert illégal.

Les passeurs, selon la même source, sont des tunisiens qui ont transité par les aéroports de Nice, Marseille, Orly en encore Roissy Charles-de-Gaulle.

Selon un douanier français cité par le journal Niçois “de l’or, on n’en voit jamais passer” et “du coup, la troisième fois qu’un tunisien est venu spontanément nous dire qu’il était porteur de 10, 20 voire 40 kilos en lingots, on s’est dit qu’il devait y avoir un… petit problème”.

Alerté sur l’affaire par les douanes de l’aéroport de Nice, le Groupe opérationnel français de lutte contre le terrorisme de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) n’a pas pas réagi. Le même manège se déroulait au niveau des aérogares de Marseille et de Paris, selon le témoin du “Nice Matin”.

Mieux, cette exfiltration illégale de pierres précieuses depuis la Tunisie s’est poursuivie même en 2013 puisqu’il est fait état du transfert de 12 kilos d’or depuis Djerba (Tunisie) par l’aéroport de Nice le 13 février dernier.

Lu sur Algérie 1