L’opération du rachat de l’opérateur de téléphonie mobile, Djezzy, par l’Etat algérien est en bonne voie. L’opérateur russo-norvégien, Vimpelcom est sur le point de trouver un terrain d’entente pour céder une partie des actions d’OTA aux autorités algériennes.

L’information a été donnée par l’agence Reuters qui a cité une source de l’entreprise russe. Cette dernière précise qu’un des responsables du géant des Télécoms a récemment séjourné en Algérie. Il s’est entendu avec le ministère algérien des Finances sur les modalités de cession d’une partie des actifs de Djezzy. L’Etat va acquérir, selon cette source, au moins 51% des actions de la compagnie OTA (Optimum Télécom Algérie). Ces actions seront désormais détenues par la partie algérienne, représentée par le Conseil national des Investissements, la Banque extérieure d’Algérie et éventuellement Issad Rabrab, qui détient déjà 3% des actions de OTA.

Le mois de décembre dernier, une nouvelle société avait été crée. Il s’agit de Optimum Algérien des Télécom (OTA). Cette entité vise à remplacer Orascom Télécoms Algérie. Cette résolution du problème va permettre à Djezzy d’acquérir un nouveau matériel et transférer ses dividendes vers l’étranger. Cela va permettre, également, de lancer le projet de la 3G promis par le gouvernement. L’évaluation financière de l’opération n’a pas été faite. Plusieurs détails restent encore à régler.

E. W.