Un moteur de recherche décrypte les habitudes pornographiques des Algériens

0
1674

La place de la pornographie est devenue importante dans la vie des internautes algériens. Les sites pornographiques et érotiques sont toujours en tête des recherches sur Google en Algérie. Le moteur de recherche “Porn MD” a disséqué les habitudes de chaque pays et les recherches faites par les Algériens peuvent parfois être étonnantes.

Même dans une société où la sexualité n’est pas un thème très abordé, voire évité, elle garde une place importante. Internet a facilité les choses en diffusant des milliers d’images pornographiques en libre accès et a popularisé l’usage de ces images. Faute d’en avoir une, les internautes algériens se rabattent sur cette sexualité virtuelle, la preuve, les statistiques de recherches google prouvent à quel point ces sites sont consultés en Algérie (parmi le Top 15 des sites les plus consultés en Algérie).

Le moteur de recherche Porn MD va plus loin dans l’analyse des comportements des internautes en publiant une infographie :  “Global Internet Porn Habits Infographic”, qui détaille pays par pays les mots-clés les plus tapés dans leur barre de recherche. Cette étude permet ainsi de comprendre les habitudes et les images que les consciences ont développé autour de la sexualité dans chaque région du monde.

Les Algériens et leurs requêtes

Qu’en est-il des Algériens ? Les internautes dans le pays sont, semble-t-il, attirés par leurs semblables on retrouve dans les cinq premières requêtes les plus fréquentes les mots “arabe”, “algérienne”, “hijab”, “big ass” (grosses fesses) ou encore de nombre sites pornographiques très fréquentés dans le monde comme “brazzers”. Dans le top 10, les internautes algériens ont également tendance à chercher des sites consacrés à la sexualité homosexuelle, et ont tapé la plupart du temps : “arab (gay)” (gay arabes) ou “black gay” (noirs gay), en 7e et 10e position dans le classement. On retrouve aussi des noms d’actrices connues, ou encore le terme “militaire”, dans les dix premiers mots-clés les plus fréquents.

L’usage de la pornographie est donc devenue une réelle habitude en Algérie comme ailleurs. C’est un secret de polichinelle. Cette alternative, notamment pour les personnes célibataires est devenue une facilité lorsque avoir une sexualité peut devenir difficile. Toutefois le risque est de schématiser la sexualité à travers ces images et d’en faire une réalité, alors que tout ça n’est que du cinéma…

Voir l’infographie :