Le bilan de l’année 2012 de la lutte contre le trafic de drogue s’alourdit. En effet, l’Office national de lutte contre la drogue a indiqué mercredi que plus de 18 000 personnes ont été jugées l’an dernier en Algérie pour des affaires liée aux stupéfiants. 

2012, une année difficile pour la lutte contre les narcotrafiquants et autres usagers de stupéfiants. Selon l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), plus de 18 000 personnes au total sont passées devant les tribunaux algériens au cours des douze derniers mois pour des affaires liées aux produits illicites. Parmi eux 142 femmes. « 14.234 personnes ont été jugées pour des affaires de détention et de consommation de la drogue et 4.281 autres pour des affaires de trafic et de commercialisation de la drogue », a précisé mercredi le directeur général de l’Office, Mohamed Zougar.

Début mars, on avait déjà pris connaissance des énormes quantités de drogue saisies en 2012 en Algérie. Plus de 157 tonnes de résine de cannabis. Soit une hausse de plus de 100 tonnes par rapport à l’année 2011! Ces chiffres  démontrent que les « efforts colossaux déployés par les trois services de luttes contre ce phénomène, ainsi que leur bonne maîtrise et leur professionnalisme en matière de lutte contre ce phénomène », avait alors tenté de relativiser Mohamed Zougar.