La Cour de Boumerdes a décidé de se pencher sur le cœur de l’affaire qui oppose le PDG de l’entreprise de transports « Takkout » Mahieddine Tahkout au PDG d’Alliance Assurances Hassen Khelifati. Celle-ci a demandé une expertise graphologique des documents litigieux incriminant Hassen Khelifati. 

C’est une nouvelle avancée dans ce procès qui dure depuis plusieurs mois. Le PDG d’Alliance Assurances avait été condamné en première instance à 18 mois de prison ferme, mais avait fait appel de cette décision de justice. La Cour de Boumerdes lui accorde avec cette demande d’expertise une nouvelle chance de renforcer sa défense dans cette affaire de « faux et usage de faux » l’opposant à Mahieddine Tahkout.

L’expertise graphologique des documents était initialement une demande des avocats de la défense, ces derniers estimaient qu’elle est la« seule à même de permettre de trancher sur l’authenticité des documents présentés.»

Pour rappel, cette affaire a démarré lorsque M. Khelifati a déposé une requête auprès du tribunal pour réclamer à son adversaire le paiement d’impayés estimés à environ 500 millions de dinars. Cette somme représentait le reste à payer d’un contrat d’assurance conclu entre les deux parties. Mais en 2011, M. Tahkout a décidé de réfuter ce contrat et avait déposé plainte contre Khelifati pour faux et usage de faux, afin de dénoncer ce contrat d’assurance. L’issue de ce procès dépendra donc de l’authenticité de ces signatures et de ces documents.

Notez cet article