Pays riche de ses 36 millions d’habitants, vue mer sur 1200 km, traversant et plutôt bien orienté (l’Europe au nord, l’Afrique au sud) avec de nombreux atouts (pétrole, gaz, jeunesse de sa population), cherche nouveau président doté d’un sens managérial avéré.

En effet, malgré ce potentiel, les performances de l’Algérie sont aujourd’hui bien en deçà de nations comparables lancées sur le marché des pays émergents il y a 50 ans. Bien que les revenus à l’export aient permis à l’Algérie d’engranger des bénéfices substantiels, la croissance du pays s’est très peu traduite dans le quotidien des citoyens.  Elle s’avère d’ailleurs insuffisante face aux défis démographiques, sociaux et technologiques que notre pays doit relever dans les années à venir. Préoccupant, le climat social est aujourd’hui des plus délétère. Si le pays ne change pas de cap, il est prévu, et pas seulement par les chewafates, une situation économique et sociale des plus catastrophiques dans moins de 10 ans.

Description du poste :

Le candidat occupera le poste de Président Directeur Général (Ne pas confondre avec le poste de « Général Manager », fonction aujourd’hui déjà pourvue). Il répondra devant le conseil d’administration (dénommé Parlement), qui sera revu dans son intégralité suite à la prise de poste du nouveau PDG.

Il aura pour rôle de fixer un cap à notre pays pour le hisser sur la voie du progrès économique et social. Il assurera également un rôle d’animateur et de coordinateur des différentes directions et veillera à la réalisation d’un programme de réformes très profondes.

Il aura en particulier la responsabilité de :

–                 Constituer un vrai comité de direction avec notamment :

  • Un Directeur Marketing qui saura mettre en place un vrai plan d’innovation et faire en sorte que l’Algérie ne soit

Plus un pays mono produit.

  • Un DRH, responsable de la formation et spécialiste de la gestion des compétences

–                 Faire en sorte que chaque algérien puisse vivre confortablement des fruits de son travail

–                 Améliorer le système de soin : pour que jamais plus personne ne soit obligé d’aller à l’étranger pour se soigner,

                 que les algériens puissent accéder à des soins de qualité

–                 Réformer la gouvernance du pays : fluidifier les process, et faire que les différents cadres dirigeants mais

                  également les responsables à tous les échelons, répondent de leurs actes devant les actionnaires (le peuple)

–                 Inculquer à son administration le fait qu’elle est au service du peuple et que l’inverse n’est pas vrai

–                 Assurer un meilleur contrôle de la direction des achats et du pilotage des projets

Trois mois après sa prise de fonction, période qui lui permettra de faire un audit précis de la situation du pays, le PDG devra faire un discours devant la nation (qu’il reproduira chaque année) pour annoncer la politique qu’il mènera et les objectifs qu’il s’engage à atteindre à horizon de un, trois et cinq ans.

Expérience et qualifications :

De préférence fils unique, leader dans l’âme, le candidat, devra avoir une expérience significative (plus de 10 ans) dans gestion d’affaires publiques. Il devra être doté d’une grande capacité de travail et d’écoute et montrer des qualités certaines de rassembleur. Il devra avoir un sens aigu du dialogue social et être digne de confiance.

Il devra également avoir de grandes qualités de communication.

Enfin, il devra avoir une réelle capacité à résister au stress et aux pressions.

Durée

CDD de 5 ans, renouvelable une fois.

Disponibilité :

Mai 2014 (cette date pouvant être avancée)

Dossier de candidature

La candidature complète requiert :

–                 Un CV à jour

–                 65000 lettres de recommandation

–                 Une lettre de motivation contenant notamment son projet pour l’Algérie et un programme économique et social pour les 5 premières années du poste avec les objectifs que le candidat s’engage à atteindre

–                 Une lettre d’engagement stipulant que le candidat respectera le règlement intérieur du pays (la constitution) et

qu’il ne cherchera pas à le modifier durant son mandat, et qu’il ne profitera pas de sa position pour s’enrichir ni

pour enrichir ses proches, amis etc. Il s’engagera ainsi à poursuivre l’unique objectif de servir les intérêts des

actionnaires principaux, les algériens.

–                 Une déclaration de patrimoine (valable pour lui même et ses proches)

Contact

Tous ces documents sont à adresser à l’adresse suivante : peuple@algerie.com en copie (pour information) lesdecideurs@algerie.com

Tout dossier incomplet sera automatiquement rejeté.

 

Waël HASNAOUI