Enrico Macias est L’invité de TV5 monde ce mercredi 17 avril. L’occasion pour le musicien d’évoquer en chanson son « pays » l’Algérie.

Plus de cinquante ans après son départ de Constantine, Enrico Macias continue de rêver et de chanter son « pays » l’Algérie. Sur le plateau de L’invité de Tv5 monde mercredi, l’artiste a revendiqué ses racines algériennes. « J’avais la nationalité française mais j’étais aussi pour mes frères algériens, parce que mes origines sont algériennes qu’on le veuille ou non », a-t-il lancé. Le journaliste Patrick Simonin lui fait remarquer qu’il n’a pourtant jamais utilisé le nom d' »Algérie » dans ses chansons. « C’est vrai. J’ai toujours dit mon « pays » et jamais « l’Algérie » », a acquiescé Enrico Macias.

« Honorer les soldats morts en Algérie »

Mais c’est maintenant chose faite avec la reprise du titre de Serge Lama, L’Algérie, dans son dernier album. Il avoue qu’il n’aurait jamais pu composer une telle chanson, lui l’ardent défenseur de l’Algérie française. En revisitant la chanson de Serge Lama, Enrico Macias souhaite « honorer ces petits soldats morts en Algérie ». « C’était pas marrant pour les jeunes français d’aller combattre dans un département qui était considéré comme français. C’est pour ça qu’il méritait un hommage même s’il y a eu des exactions, de la torture », a-t-il souligné.

S’il n’a pas revu l’Algérie depuis plus d’un demi-siècle, Enrico Macias se console en faisant un duo avec un Algérien. Cheb Khaled en l’occurrence. Ensemble, ils chantent L’Oriental dans le dernier opus d’Enrico Macias qui fête cette année ses 50 ans de carrière.

Retrouvez l’intégralité de l’interview ici

Notez cet article