Un attentat perpétré dans la nuit de jeudi à vendredi  par un kamikaze dans un café de Bagdad a fait au moins 27 morts et plusieurs dizaines de blessés, annonce vendredi la police de la capitale irakienne.

D’après la police, un terroriste est entré à 22h00 heure locale dans un café  de l’ouest de Bagdad et a actionné une ceinture bourrée d’explosifs. La déflagration a emporté la vie d’au mois 27 personnes, dont trois enfants.

Advertisement

L’attentat n’a pas été revendiqué pour le moment. 
La tension reste vive entre les deux principales communautés musulmanes du pays – sunnites et chiites. Selon le recensement de 1997, les chiites constituent 66% de la population de l’Irak, et les sunnites – 34%.

Sous Saddam Hussein, les sunnites occupaient les principaux postes dans les structures d’Etat du pays. Après l’invasion armée des Etats-Unis en 2003 et le renversement de Saddam Hussein, les sunnites ont perdu leur position dominante sous la pression des chiites qui ont occupé les postes clés, dont celui de premier ministre.

 

Lu sur : Ria Novosti