Au moins l’un des terroristes ayant commis l’attaque de Tiguentourine n’est pas d’origine musulmane. L’un des deux canadiens, identifiés parmi le groupe terroriste, serait d’origine grecque.

Selon la chaîne de télévision canadienne, CBC, l’un des preneurs d’otages, «probablement celui qui avait un accent anglais nord-américain», s’appelait Xristos Katsiroubas. Il venait d’une famille grecque orthodoxe, mais se serait converti à l’islam. Le deuxième terroriste canadien a été identifié également. Il s’appelait Ali Medlej. Ces deux terroristes vivaient auparavant dans un bon quartier résidentiel, habité par la classe moyenne aux origines ethniques variées.

Selon les sources de la CBC, au moins deux autres anciens camarades d’école de Katsiroubas et Medlej seraient partis avec eux à l’étranger l’année dernière. Mais il n’est pas établi qu’ils étaient impliqués dans l’attaque du site gazier d’In Anemas et on ignore s’ils sont toujours en vie. Selon la chaîne de télévision, les services secrets canadiens s’intéressaient à ces deux « anciens lycéens » depuis au moins 2009. D’après leurs anciens camarades, contactés par la CBC, les deux terroristes ont quitté leur lycée en 2007. Il est à signaler qu’Ali Medlej a terminé ses études secondaires alors que Katsiroubas les a abandonnées. Katsiroubas se serait converti à l’islam, à une date non précisée, tandis que Medlej se serait marié vers 2009.

E. W.

Notez cet article