Quand un imam justifie la pédophilie à la radio algérienne

0
702

La polémique commence à enfler en Algérie après l’intervention très remarquée du Cheikh Chems Eddine, imam et animateur d’une émission religieuse sur la chaîne Ennahar TV  dans une émission de la chaîne Jil FM, de la radio algérienne. Ce dernier est allé jusqu’à justifier une relation entre un adulte et une fillette de 12 ans !

Le mariage des enfants est interdit en Algérie, mais pour le Cheikh Chems Eddine, ce n’est pas si simple. Être mineur n’empêche pas d’être dans une relation amoureuse et même il justifie ce type de  mariage par des explications scientifiques et morales. Invité dans  l’émission Derba de la radio Jil FM, l’imam a assumé des propos surprenants il y a deux jours, rapporte le quotidien L‘Expression. Interrogé par l’animateur de l’émission, Brahim «Irban» sur l’histoire d’un homme de 37 ans qui se disait amoureux d’une jeune fille de 12 ans, ce dernier a défendu le cas de cet Algérien, «Il y a une explication scientifique pour cet amour entre cet homme de 37 ans et cette fillette de 12 ans. Lui, il a 37 ans dans le corps, mais dans l’esprit il a peut-être le même âge que la fille», a expliqué l’homme religieux au micro de Jil FM.

Et d’ajouter, «il se peut qu’il soit adulte même dans son esprit et que cette fille de 12 ans soit mûre. 12 ans, mais c’est une femme ! S’ils s’aiment tous les deux. Dans ce cas, si ses intentions sont sincères, c’est-à-dire qu’il la veut pour épouse, je ne vois pas de contrainte à ce genre de mariage.» L’imam pourtant connu pour ses conseils religieux à la télévision ne s’est jamais dérobé et a assumé ses propos jusqu’au bout. «Je parle comme ça parce que je suis sûr qu’il aime sincèrement cette fille et sans arrière-pensée, avec comme objectif le mariage.»

De son côté la Direction de Jil fm a diffusé un message officiel pour prendre ses distances, par rapport aux propos du Cheikh.  » La Direction de Jil FM tient a faire cette mise au point . Conscient de la responsabilité que nous avons auprès de nos auditeurs et de la mission de service publique de notre chaîne, nous tenons préalablement a nous excuser auprès des auditeurs sur les propos tenus par l’invité et qui ont pu choquer certain même si l’intention n’était pas de défendre ou de prendre à la légère le témoignage d’un auditeur sur une situation délicate . Il n’a jamais été question dans cette émission de porter atteinte à la sensibilité ni a heurter les auditeurs sur un sujet aussi grave sur la protection de l’enfance « , a précisé la radio.

Il est difficile de croire qu’à l’âge de 12 ans, cette fille peut-être considérée comme une femme. Le mariage des enfants, interdit en Algérie et dans de nombreux pays, continue malheureusement d’être pratiqué dans de nombreux pays. On estime à 70 millions le nombre d’enfants (âgés de moins de 18 ans) forcés à se marier alors qu’ils n’ont pas atteint l’âge adulte. Et pourtant il s’agit d’un véritable fléau, les fillettes, qui sont les plus concernées, mariées trop jeunes courent souvent vers l’échec scolaire. Même leur santé est mise à mal, car elles se retrouvent très vite mères alors qu’elles n’ont même pas quitté l’enfance, et rencontrent des complications.