Info ou intox : l’épouse de l’Emir du Qatar a-t-elle réellement insulté les Tunisiens ?

0
238

La rumeur résonne sur plusieurs sites d’informations et traîne sur les réseaux sociaux. Cheikha Moza, l’épouse de l’Emir du Qatar, a-t-elle réellement insulté les Tunisiens ? Cette question est sur toutes les lèvres après que le site Tuniscope ait rapporté que cette dernière a critiqué la Tunisie pour son « ingratitude ». 

Cheikha Moza aurait mal pris certaines critiques des Tunisiens à l’égard du Qatar, que certains trouvent trop impliqué dans les affaires tunisiennes. L’épouse de l’Emir du Qatar aurait déclaré sur sa page facebook, d’après le site d’information Tuniscope,  la phrase suivante : « Je regrette les attaques contre le Qatar et son émir, menées par certaines âmes égarées, parmi nos frères Tunisiens, après que nous ayons soutenu, inconditionnellement, la révolution tunisienne. Après que nous ayons apporté un soutien matériel au ministère de l’Intérieur et au ministère de la Défense. Après que nous ayons apporté les soins requis aux blessées de la révolution et recruté près de 400 jeunes tunisiens … ». Mais la phrase qui aurait marqué les Tunisiens est : «Si tu honores un généreux, il t’en sera reconnaissant ; mais si tu honores un ingrat, il se retournera contre toi».

L’information reste à prouver, car il est étonnant que la femme de l’émir du Qatar ait sciemment et publiquement insulté le peuple tunisien. De plus, la page Facebook sur laquelle a été posté le message de la femme de l’Emir est certes officielle, mais ancienne et n’aurait pas été actualisée depuis plusieurs années. Elle aurait tout à fait pu être piratée. Cette situation reflète le malaise dans les rapports entre la Tunisie et le Qatar. Sur Facebook des groupes et des pages tunisiennes appelant à rompre toute relation avec le Qatar ne cessent d’être créées, et d’autant plus après cette affaire.

A cette rumeur, s’ajoutent les récentes révélations faites les deux grands reporters français et spécialistes du Moyen-Orient Christian Chesnot et Georges Malbrunot, dans leur récent livre QATAR – Les secrets du coffre-fort. Les journalistes expliquaient que  l’Emir du Qatar, Hamad Ben Khalifa Al Thani aurait versé d’une aide de 150 millions de dollars au leader du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi. Ce dernier a démenti cette information, mais les doutes persistent chez les Tunisiens, toujours plus craintifs de l’influence du Qatar.