Alger : le procès pour l’assassinat de 500 personnes et le viol de 60 femmes se tiendra dimanche

0
153

Dimanche 5 mai au tribunal criminel d’Alger, aura lieu le procès reporté à quatre reprises, de deux terroristes présumés impliqués dans l’assassinat de 500 personnes et le viol de 60 femmes. 

Le procès des deux terroristes présumés aura lieu demain au tribunal criminel d’Alger. Son report avait été demandé par les mis en cause, notamment en raison de la non-désignation d’un avocat. Lors de l’instruction, les deux accusés avaient avoué leur appartenance au groupe terroriste opérant à Oued Romane (Chlef) en 1997 et l’assassinat des membres de l’Armée nationale populaire, des membres de groupes de légitime défense (GLD) et des villageois dans les régions de Boumerdes, Médéa, Khemis, Tiaret, Chlef, Relizane et Blida, selon une source judiciaire.

Les deux accusés ont également participé entre 1996 et 2004 à des viols collectifs et à l’égorgement d’un grand nombre de filles. K.Djillali, l’un des deux accusés s’est reconnu coupable de l’assassinat de 50 personnes, de l’enlèvement, du viol collectif et de l’égorgement de 9 femmes ainsi que l’assassinat de 5 militaires à Oued Romane (Chlef) et deux membres des GLD à Oued Rmel. K.Djillali a aussi avoué son implication dans l’assassinat de 7 élèves d’une école coranique à Relizane, depuis 2000, au douar Tegrart et ceux de 15 autres personnes dans la région de Baal. Quant au deuxième accusé, A.Ali, il a reconnu sa participation à plusieurs massacres : 19 personnes à Chlef en 1998,  20 personnes à Larbaâ (Blida) en 2003, 20 membres d’une même famille, l’enlèvement, le viol et l’assassinat de plusieurs femmes de Tissemsilt en 2001.

Lors de la dernière audience, le juge avait posé un ultimatum aux deux mis en cause : « votre affaire sera jugée avec la défense ou sans la défense, le 5 mai prochain, vous avez un mois de plus pour désigner un avocat ».

La rédaction avec APS