Un sit-in, organisé par un collectif de citoyens, a eu lieu samedi à l’entrée du centre Pierre et Marie Curie du CHU Mustapha Pacha d’Alger. L’objectif : apporter un soutien aux malades du cancer et dénoncer les conditions de leur prise en charge en Algérie. Chaque année, ils sont environ 44 000 à souffrir de cette pathologie et tous ne reçoivent pas les soins nécessaires.

Une trentaine de jeunes se tient  devant les marches qui mènent au centre Pierre et Marie Curie. Ils sont peu nombreux, mais déterminés. «On est venu par solidarité avec les personnes atteintes du cancer», explique l’une des participantes, habituée à défendre «toutes les causes qui vont dans le sens d’une justice sociale».

«Val-de-grâce pour tous», peut-on lire sur deux des pancartes brandies par les protestataires. En pleine polémique sur l’hospitalisation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, dans un hôpital parisien, les participants au sit-in dénoncent le « deux poids-deux mesures » de l’accès aux soins en Algérie. «Nous on veut juste des hôpitaux avec un réel accès aux soins», explique une des personnes présentes, «si le président a refusé de se faire soigner ici, ce n’est pas pour rien».

Les protestataires présents ont tous répondu à l’appel lancé sur Facebook. L’organisateur de cet événement : un jeune homme de 18 ans  qui souhaite conserver l’anonymat. Sa motivation pour cette cause lui vient d’une indignation personnelle et de l’observation des conditions de prise en charge dans les hôpitaux algériens.

Certains participants sont déçus. Ils déplorent  le découragement d’une grande partie des internautes qui avaient montré leur soutien sur Facebook. « Plus de 400 personnes se sont inscrites à l’événement, mais très peu sont venus au final », constate un garçon d’une vingtaine d’années. La jeune femme, qui se tient à côté de lui, renchérit : « c’est plus facile de s’indigner sur internet, derrière son clavier, que de se déplacer en vrai ».

Certains dépités, d’autres scandalisés, des manifestants ainsi que des témoins de la protestation ont répondu à nos questions. Ils dénoncent tous l’inégalité de l’accès aux soins en Algérie, pointant du doigt le séjour d’Abdelaziz Bouteflika à Paris.

Ecoutez leur témoignage :

[audio:http://www.algerie-focus.com/wp-content/uploads/2013/05/cancer.mp3]