Enrico Macias a bel et bien rendu visite à Abdelaziz Bouteflika lorsqu’il a été hospitalisé à Val-de-Grâce, à Paris. Et pourtant, le chanteur français né en Algérie à Constantine avait démenti ces informations qui ont été rapportées mardi par le quotidien qatari Al-Arab.

« J’ai peur pour lui, pour sa santé et pour l’avenir de l’Algérie », avait ainsi confié Enrico Macias à un journaliste algérien qui travaille dans la rédaction de ce quotidien basé à Doha au Qatar. Cependant, mercredi sur les ondes de la radio française RTL,  le chanteur français est vite monté au créneau pour apporter un démenti à ces propos qui ont déclenché une véritable polémique sur la toile. Même l’ambassade d’Algérie à Doha a immédiatement envoyé une lettre au quotidien al-Arab dans laquelle elle affirme que le chanteur « Enrico Macias a démenti avoir rendu visite au président Bouteflika au Val de Grâce. Le journaliste n’a pas compris le français ». Cette controverse a poussé le journaliste algérien à réagir et à rendre public sur YouTube la vidéo de son entretien avec Enrico Macias présent à Doha à l’occasion du 13e Forum international de Doha, les 19 et 20 mai. Et à cette occasion,  le chanteur français n’avait pas hésité à révéler que Bouteflika est « très malade ». Il reconnaît aussi lui avoir « rendu visite » au Val-de-Grâce, qu’il se trouve dans un état « grave » au point de « ne pas pouvoir parler ». Voila qui contredit la version officielle du gouvernement algérien lequel prétend que le Président de la République se porte mieux et son état de santé s’améliore.