Pour Google, les “Territoires Palestiniens” sont devenus la “Palestine”. Le titre du moteur de recherche google.ps a, en effet, été changé jeudi 2 mai par la célèbre multinationale. Cette information a été annoncée par le site Palestine News Network le jour même.

Foreign Policy a immédiatement fait le lien entre la reconnaissance de l’Etat palestinien par l’Organisation des Nations Unies (ONU) en novembre 2012 et le changement de nom effectué par Google.

L’ancienne version du moteur de recherche google.ps avec le nom « Territoires Palestiniens » en arabe :

Yousef Munayer, le directeur du Palestine Center situé à Washington, explique dans une vidéo du huffingtonpost.com que ce changement de typologie « n’est pas du tout quelque chose d’insignifiant » puisque « Google est une porte vers l’information pour des millions, et même des milliards, de personnes ».

La reconnaissance de la Palestine par Google est néanmoins limitée car, pour l’instant, le nom de l’Etat palestinien n’apparaît pas sur Google maps. Les termes « Israel », « Gaza » et « West Bank » sont les seuls à être affichés sur le site de cartographie en ligne. Quant à la ville de Jérusalem, elle est considérée comme appartenant à Israël. Selon Yousef Munayer, la décision de Google deviendra réellement politique lorsqu’ils  modifieront leur logiciel de mapping.

L’absence de la Palestine :