Le tourisme algérien a le vent en poupe. L’Algérie a attiré plus de deux millions de touristes en 2012, le chiffre reste encore bas par rapport à ses voisins mais observe une belle progression par rapport à 2011. Une augmentation encourageante pour le développement du tourisme en Algérie.

Les touristes sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par l’Algérie. En tout cas l’an dernier ils étaient près de deux millions, des Algériens, bien sûr, mais aussi des étrangers. Ce sont au moins 928 000 étrangers, venus essentiellement de Tunisie, de France, d’Espagne et d’Italie, qui ont visité les villes algériennes, rapporte l’Office national du Tourisme, à l’occasion du 14ème Salon international du tourisme et des voyages (SITEV), qui se tient à Alger depuis jeudi. Nous sommes encore loin des 10 millions de touristes qui se rendent chaque année au Maroc, mais le secteur du tourisme en Algérie est clairement en croissance. Entre 2011 et 2012, le nombre de touristes a connu une augmentation de 10 %, et le nombre d’étrangers connaît une hausse de 8,91%.

Pourquoi une telle évolution ? D’après l’ONT, »la situation économique et les investissements soutenus par le gouvernement sont autant de facteurs du développement du secteur touristique. » Il est vrai que l’Algérie tente de mettre en place des mesures pour augmenter l’attractivité du pays comme la mise en place de structures d’hébergement, l’organisation de parcours touristiques, notamment dans le Sud, ou la réhabilitation du patrimoine historique. Au total, une enveloppe financière de 200 milliards de dinars a été allouée à tous ces projets. De son côté, l’Office national algérien du tourisme a également promis d’accorder « la priorité au tourisme interne, en appliquant des prix concurrentiels pour attirer davantage de touristes en Algérie ». Mais cela sera-il suffisant pour rivaliser avec ses voisins, qui attirent toujours plus de touristes, notamment des Algériens qui préfèrent se rendre en Tunisie ou au Maroc, où les tarifs et les propositions d’activités sont plus intéressantes ?

La rédaction avec APS