A Sonatrach, les scandales se suivent mais ne se ressemblent pas. Et cette fois-ci, c’est l’actuel PDG de l’entreprise publique, Abdelhamid Zerguine, qui se retrouve au cœur d’une véritable polémique.

Une polémique alimentée par de graves accusations lancées à l’encontre de Zerguine. En effet, le Président-Directeur général de la compagnie nationale des Hydrocarbures est accusé de toucher simultanément deux salaires. En plus de sa rémunération actuelle comme premier responsable de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine aurait gardé son ancien salaire de Directeur de l’antenne suisse de la filiale internationale de la compagnie.

Jeudi, Le quotidien arabophone Echourouk a précisé à ce sujet que le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a bloqué toutes les nominations proposées par Zerguine à cause de ce nouveau scandale. Il est à signaler, en outre, que la gestion de Sonatrach par Abdelhamid Zerguine ne cesse de défrayer la chronique notamment à la suite du comportement scandaleux des joueurs du Mouloudia d’Alger (dont la Sonatrach est l’actionnaire majoritaire) lors de la finale de la Coupe d’Algérie, disputée le 1er mai dernier. Le laisser-aller et l’immobilisme de Zerguine a été pointé du doigt lorsque les dirigeants du MCA ont boycotté la cérémonie de la remise des médailles. Un manque de respect intolérable vis-à-vis des officiels, tous des membres du gouvernement et à leur tête le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, qui ont assisté à ce match.

Par ailleurs, des travailleurs de Sonatrach montent au créneau pour dénoncer les méthodes de management employées par Zerguine. Des grèves de la faim à Hassi R’mel et des rassemblements de protestation ont été observés à Alger ces derniers jours. Si ce nouveau scandale s’avère réel, le PDG de Sonatrach pourrait s’attirer, ainsi, les foudres de sa tutelle.

E. W.

Notez cet article