Le système informatique et internet du ministère des Affaires religieuses et des wakfs va être développé pour améliorer la qualité des services et la gestion de la zakat, a annoncé Moussa Benhamadi, le ministre de la Poste et des TIC.

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a participé jeudi à un atelier sur «Le système informatique des Affaires religieuses et du wakf». Lors de son intervention, Moussa Benhamadi a affirmé que le développement prévu du système informatique contribuera à «l’amélioration de la qualité des services du secteur et de la gestion du fonds de la zakat». L’aumône légale est particulièrement concernée puisque cela permettra au ministère des Affaires religieuses et des wakfs «d’améliorer ses relations avec les donateurs et les bénéficiaires», a affirmé Moussa Benhamadi.

Quelles actions concrètes constitueront le développement du système informatique du ministère ? Le programme annoncé par le ministre de la Poste et des TIC est le suivant : la création de nouveaux sites internet, l’amélioration du site web du ministère ainsi que de celui des directions de wilaya, le déploiement de la base de données du wakf et l’élaboration d’un fichier national sur les biens du wakf afin de faciliter le règlement de litiges. La formation de 120 imams en informatique est également prévue, ce qui permettre d’allier numérique et religion. Ces différents projets sont financés par le fonds de la zakat. Leur mise en place sera confiée à des compétences nationales relevant d’entreprises émergentes du cyber parc de Sidi Abdallah, a précisé le ministre Moussa Benhamadi.

Le ministre des Affaires religieuses et des waqfs, M. Bouabdallah Ghlamallah, a en tout cas salué cette orientation vers l’utilisation des TIC dans le secteur des affaires religieuses.

La Rédaction avec APS