Les humoristes algériens mettent le feu au Hilton !

0
456

La première édition du festival du rire d’Alger, « Algé’rire » a débuté sur les chapeaux de roues. La première soirée de cet événement inédit a été chaleureusement accueilli par les Algériens, qui ont ri de bon cœur devant la pléiade d’artistes algériens venus de plusieurs pays. 

Du rire, de la danse, de la musique et quelques « 1,2,3 viva l’Algérie », où sommes-nous ? Un mariage, une fête de famille ou un match ?  Pas du tout, c’est tout simplement l’ambiance ardente du festival « Algé’rire ». La première soirée de cet événement, qui se déroule du 30 avril au 3 mai, a réuni près de 2500 personnes venues de toute la région. Et s’il y avait un baromètre de bonne humeur ce soir-là, il aurait sans doute été à son maximum ! Abdelkader Secteur, Ramzy, Smaïn, Nawell Madani, Wahid, Uncle Fofi… et de nombreux artistes ont séduit les Algériens qui ne regrettaient pas d’avoir fait le déplacement jusqu’au Hilton d’Alger.

« Elle est bonne celle-là! », « c’est vrai, il m’est arrivé la même chose ! il est tellement drôle! » Pouvait-on entendre au sein du public sous le chapiteau de l’hôtel, chaud et prêt à se lâcher le temps d’une soirée. Il faut dire qu’il en y avait pour tous les goûts, des humoristes algériens, mais aussi des Algériens venus de France, du Canada… L’humour était également sous le signe de la diversité : sketchs, et surtout du stand-up à la mode algérienne, les humoristes nous ont tout offert. Du quotidien de tous les Algériens au vécu personnel, pourvu qu’il soit tourné à la dérision. Un spectacle haut en couleur, animé par Smaïn, le parrain du spectacle et par les turbulents Booder, Wahid et Ramzy qui n’hésitaient pas à se mêler au public.

« J ‘ai beaucoup aimé cette première soirée, j’ai sans doute préféré Abdelkader Secteur, que je n’avais jamais vu auparavant sur scène », explique Amina, qui se dit prête à faire d’autres soirées du festival. Comme Amina, ils étaient nombreux à rire aux éclats à l’humour de l’enfant du pays, notre cher comédien Abdelkader. Hakim, lui aussi reconnaît que l’humoriste algérien  » a été mon favori ». Malgré tout chaque humoriste a reçu un très bel accueil.  Toutefois nos deux Algériens auraient préféré moins de « 1,2,3 viva l’algérie », pour plus de plaisanteries, de la part des humoristes, mais qu’importe, ils étaient ravis. Tout comme les humoristes, notamment les Algériens de l’étranger émus et heureux de pouvoir partager leur talent pour la première fois avec un public avec l’Algérie. Et le partage ne fait que commencer, puisque les soirées d’Algé’rire s’enchaînent encore les prochains jours, à vos rires…