Le ministère des affaires étrangères a réagi promptement quelques heures après la condamnation du jeune athlète algérien Islam Khoualed (15ans), ce lundi par la Cour d’appel d’Agadir, à la peine d’une année de prison ferme assortie d’une amende de 400.000 dirhams.

Le ministère des AE, par l’intermédiaire de son porte parole, Amar Belani, dans une déclaration parvenue à notre rédaction, dit “regretter profondément cette décision de la chambre criminelle de la cour d’appel d’Agadir confirmant une peine aussi lourde pour notre jeune compatriote, Khoualed Islam, alors que les éléments du dossier et l’absence de constitution et de caractérisation des faits allégués laissaient supposer une relaxe”.

“Nous sommes en train d’étudier toutes les options, allant de la demande de libération anticipée en conformité avec les règles de bonne conduite à la possibilité d’un pourvoi en cassation. La décision finale sera prise en consultation étroite avec la défense” a ajouté la même source.

Enfin, le ministère des affaires étrangères précise que “Dans l’intervalle, nous avons demandé à notre représentation diplomatique à Rabat d’entamer les démarches auprès des autorités marocaines compétentes pour demander le transfert de notre ressortissant vers la ville de Casablanca afin qu’il puisse être dans la proximité immédiate et sous la protection de notre Consulat général établi dans cette ville”.

Lu sur Algérie1