Le bureau exécutif du Mouloudia d’Alger a vertement critiqué samedi l’attitude antisportive de ses joueurs, staff technique et dirigeants, à l’issue de la finale de la Coupe de l’Algérie. Il promet des « sanctions exemplaires ».

Le secrétaire général du CSA/MCA, Kamel Kesbadji, était encore remonté samedi matin en conférence de presse contre le comportement anti-flair play de ses joueurs, de son staff technique et de ses dirigeants, qui ont boycotté la cérémonie de remise des prix, à l’issue de la finale de la Coupe de l’Algérie, mercredi 1er mai. Un comportement qualifié de « mascarade » et condamné « avec la plus grande fermeté cet acte inadmissible et antisportif » par le secrétaire général du CSA/MCA.

D’emblée, il a promis que des « sanctions s’imposent contre les personnes responsables et des joueurs de l’équipe. C’est un acte d’incivisme envers les institutions de l’Etat, un fait grave qui n’honore ni notre club ni le peuple algérien ». Le responsable du MC Mouloudia s’en remet à la commission de discipline pour déterminer l’exacte responsabilité de toutes les personnes impliquées dans cet incident et pour prendre des « sanctions exemplaires à l’encontre du responsable ou ceux qui sont derrière cette décision honteuse ».

Mais Kamel Kesbadji a déjà une idée du degré de sévérité avec lequel son équipe doit être punie. « Nous demandons à ce que la radiation à vie du mouvement sportif soit appliquée aux personnes incriminées », a-t-il suggéré, imputant la responsabilité d’une « telle dérive à la SSPA/Le Doyen ».

De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé hier la convocation du capitaine du MCA, Réda Babouche, et du portier, Fawzi Chaouchi. Ils seront entendus aujourd’hui par la commission de discipline de la LFP pour s’expliquer sur « leur attitude et le comportement de leurs coéquipiers le mercredi 1er mai au stade du 5 Juillet à l’occasion de la finale de la Coupe d’Algérie », a fait valoir la LFP par un communiqué.n

Notez cet article